Home Explore Photo: s’équiper pour partir en surftrip

Photo: s’équiper pour partir en surftrip

by Claudia Lederer 4 septembre 2017

S’il y a bien une activité qui nécessite un minimum de matériel pour faire de bonnes photos, c’est le surf. Je ne dis pas de s’équiper comme un américain qui part en safari, mais les vagues étant souvent au large, il faut toute de suite un petit zoom, un boitier un peu rapide et puis quelques accessoires pour bien réussir ses photos de surf.

Extreme Surf Shots

Par contre, souvenez-vous – et beaucoup de photographes vous le diront, surtout les plus grands : ce n’est pas l’appareil qui compte, pour faire une belle photo. L’appareil, c’est juste un moyen pour capturer les images. Je le dis souvent aux gens qui me parlent matos et résolution :

Les photos les plus légendaires de l’histoire ont été prises avec des appareils qui avaient bien moins de pixels que votre téléphone.

V-J Day in Times Square – célèbre photographie prise par Alfred Eisenstaedt sur Times Square, à New York, le jour de la capitulation du Japon, le 14 août 1945.

 

A moins d’avoir besoin de les accrocher sur un immeuble, nos photos finissent souvent compressées sur Facebook ou Instagram, alors mon conseil : ne vous perdez pas à vous équiper comme un pro mais optez pour du materiel bas/moyenne gamme en premier : une fois totalement maitrisé, et que vous rencontrez des limites, offrez vous un upgrade ! En plus aujourd’hui on peut revendre et acheter presque tout sur le marché de l’occasion, c’est bien plus facile qu’avant.

 

POUR COMMENCER

Pour revenir a l’équipement pour partir en surftrip : la liste que je vais faire s’adresse à des amateurs / confirmés, avec comme objectif de partir léger et polyvalent ! Pourquoi ?

 

– oui, donc partir compact et léger : premièrement, idéalement, tout doit tenir dans UN sac photo. Tous les gens qui voyagent beaucoup vous confirmerons que partir trop encombré est une grosse erreur. Pensez à pouvoir tout porter vous-même et être apte à suivre vos amis s’il y a besoin de marcher longtemps, chercher des spots; être réactif et mobile, pouvoir les suivre dans des boutiques, restaurants, sauter dans une voiture etc. On ne sait jamais ce qui nous attend.

– Choisir du materiel qui soit polyvalent: pour les mêmes raisons que le paragraphe précédent. Vous allez sûrement passer de la photo de rue à la photo de portraits puis à la photo d’action en surf, il faut avoir un kit qui vous permette de pouvoir couvrir ce que vous avez envie de documenter !

Et n’oubliez pas pas, une dernière chose, lorsque tout votre matériel est rangé dans votre sac, le prix de ce sac est multiplié par 10 voire 100 voire 1000. Et un sac, surtout dans certains pays, ça se perd et se vole très facilement. Alors premier conseil, ne le perdez jamais de vue et gardez-le toujours avec vous, ne le laissez pas dans la voiture même pour aller checker le spot 5 minutes.

Deuxième conseil, pour les mêmes raisons, ne partez pas avec du matériel hors de prix, d’autant que le sable et les embruns ne sont pas les meilleurs amis de cette petite merveille de technologie.

 

LE BOITIER

Custom Camera Body by Panic 😉

Juste quelques bases qui concernent les boitiers photo : quand on parle de VITESSE (c’est la vitesse à laquelle le capteur s’ouvre et se ferme pour prendre la photo (plus c’est lent, plus la lumière a le temps de rentrer, plus c’est rapide moins la lumière rentre mais plus l’action est figée).

L’OUVERTURE c’est un chiffre qui correspond à la taille à laquelle le capteur s’ouvre pour prendre cette photo (qui détermine la quantité de lumière qui peut rentrer, et qui determine aussi la profondeur de champ que vous allez avoir).

LA VITESSE DE LA RAFALE (combien de photos/secondes l’appareil va prendre) qui est indépendant de la vitesse du boitier.

Je ferai un article avec plus de détails sur tout ça pour ceux que ca intéresse.

Déjà, je conseille de s’orienter vers un reflex ou hybride à objectifs interchangeables. C’est pas un requis mais d’une part -c’est ce que j’utilise et je préfère parler de ce que je connais – et ensuite il me semble que pour le surf (photos souvent prises depuis la plage sauf si vous optez de faire les photos dans l’eau) il faudra visser un téléobjectif sur le boitier : ce que vous pourrez pas faire sur un compact. Apres si le compact embarque un petit zoom c’est cool aussi.

La vitesse du mode rafale

Donc ici je vais partir du principe que vous ferez des photos de la plage : pour choisir le boitier, le paramètre principal à prendre en compte c’est la vitesse du mode rafale : par exemple 8 images/secondes (sur le Canon 7D) c’est vraiment bien. Moi j’ai 3,9 i/s sur mon Canon 5Dm II et franchement pour le surf c’est lent… je rate souvent la bonne partie de l’action et il faut vraiment que je change de boitier pour cette raison. Après si c’est pour faire des photos lifestyle pas besoin de mode rafale.

Pour un boitier en occasion, le Canon 50D par exemple fait 6,3 i/s et on le trouve aux alentours de 200€ boitier seul. Je l’ai eu plusieurs années, il est resistant, écran de bonne taille et la prise en mains est agréable. Il a évolué en 60D (equivalent Nikon D7000 ou D60 je crois) puis 70D et 80D.

Si vous envisagez d’amener votre appareil dans l’eau (infos sur les caissons étanches un peu plus bas), orientez vous peut-être vers un petit boitier type Sony Alpha A6000 (ou les plus récents A6300A6500). Approuvés par Chris Burkard, ces boitiers légers et compacts embarquent un mode rafale très rapide, doués également en video; mais leur principal avantage reste le prix, et encore et toujours leur taille qui réduit l’encombrement.

Sony A6000 avec son caisson étanche

Mode Vidéo ?

Les boitiers d’aujourd’hui alternent très bien entre photo et video. Cela fait quelques années qu’ils sont bien au point et embarquent du full HD et maintenant souvent du 4K (encore faut-il avoir l’ordinateur et les disques durs adéquats!). Les petits boitiers Sony sont très habiles pour ça, mais les autres marques s’y mettent aussi depuis quelques années.

Personnellement j’ai commencé avec un Canon 550D, (sorti en 2010) il faisait déjà de superbes images (voir la video Salton Beach de Philip Bloom, un boss de la video en reflex), aujourd’hui on trouve ce boitier vaut entre 250€ et 350€ en occasion selon les objectifs vendus avec. Ensuite j’ai eu un Canon 60D (que je recommande) pendant un bon moment avant de passer sur un 5D mark ii pour la photo et sur un Panasonic Lumix GH4 pour la video !

Plein format ou pas ?

Tailles de capteur chez Sony

 

Le plein format – ou Full Frame : ça correspond à la taille du capteur pour prendre la photo (24x36mm). En gros la surface est plus grande donc + de pixels : permet d’obtenir des photos d’une qualité nettement supérieure, un meilleur flou d’arrière plan, et souvent plus performant en basse lumière.

Les boitiers professionnels sont généralement plein format. Mais pour tous les autres, qui embarquent un plus petit capteur (APS-C), il y a un truc à savoir, c’est que la focale des objectifs vissés dessus sera multipliés par environ 1,5 ou 1,6. Ce qui fait qu’un 50mm sur plein format donnera un 80mm environ sur un capteur APS-C.

Bien ou mal ? Justement pour le surf, c’est top car on cherche toujours à avoir un meilleur zoom !

Ex: moi j’ai un 400mm sur un 5d plein format, et en écrivant cet article je me dis qu’il faut vraiment que je me prenne un boitier avec un capteur plus petit car je gagnerai en focale : j’aurai un 600mm environ !

Les boitiers APS-C sont plus petits, plus légers, plus compacts, moins chers à l’achat ! Voici un recap de ces boitiers chez Canon et Nikon.

Grille recapitulative et comparative des reflex numériques CANON EOS

Grille recapitulative et comparative des reflex numériques NIKON

 

Pour tout le reste, tous les appareils même entrée de gamme sont tops. Comme j’ai dit, les meilleurs photos de tous les temps n’ont pas été prises par les meilleurs appareils du monde.

Par contre, pour clore la partie boitier… mon conseil, qui n’engage que moi : ne pas prendre du neuf mais aller dans de l’occasion. Pour 250€, ou 400€ vous pouvez vous offrir un truc qui en valait le double voire le triple à l’époque. Alors à moins que vous vouliez absolument les fonctionnalités actuelles genre plein de pixels, du wifi etc… gardez votre argent pour des billets d’avion mais surtout pour la prochaine partie…. les optiques !! haha

Si je demain je devais m’équiper pour partir en surf trip j’irais sur leboncoin prendre un Canon 50D/60D, ou 650D/700D voire encore mieux le Canon 7D d’occasion (tout ça selon le budget), et si jamais la fonctionnalité de la video est importante et que je veux faire des photos en aqua, j’opterai sûrement pour un Sony A6300.

 

LES OPTIQUES

Canon Lenses

L’optique que vous mettrez sur votre reflex fait une grosse différence sur la photo que vous allez réaliser. Comment choisir ?Sur la photo ci-dessus on est chez Canon, mais l’image résume assez bien le problème, il y a beaucoup beaucoup de choix !

Mais ce qu’on doit savoir sur les objectifs :

La focale

C’est la caractéristique principale d’un objectif, c’est sa « longueur ».

  • Un objectif standard : ce qu’on voit à peu près avec nos yeux; focales 35mm, 50mm, jusqu’à 85mm je crois.
  • Un objectif grand angle: plus large que l’oeil humain. Ca part du Fisheye (8mm) jusqu’au 24 ou 28mm.
  • Un téléobjectif: ou « zoom » c’est en gros au dessus de 100mm.

L’ouverture

C’est l’ouverture maximale de l’objectif. On la désigne par exemple par f/2.8. Plus ce chiffre est petit, plus l’ouverture peut être grande. L’image ci-dessous résume très bien l’histoire.

En gros, plus cette ouverture maximale est importante (et donc plus le f est petit), plus :

  • La lumière pourra rentrer dans le capteur (important quand vous êtes en situation de basses lumières)
  • Plus vous pourrez jouer avec la profondeur de champ, c’est à dire avoir un flou derrière le sujet.

Illustration de la profondeur de champ – Photo James M. Turley

Optiques à amener en surftrip

Bref, désolé pour le cours de photo mais c’était juste pour les bases de ceux qui n’ont pas trop l’habitude.

Les optiques que vous mettrez sur le boitier feront une immense différence. En gros, plus elles sont de qualité plus elles sont grosses, lourdes, et chères (souvent). Le prix dépend souvent entre la qualité des lentilles à l’intérieur; et de son ouverture maximale (optique lumineuse), et aussi de la fabrication, la finition.

En gros pour partir en trip il faudrait avoir de quoi couvrir à peu près toutes les focales.

Pour cela, 2 solutions: soit prendre une optique polyvalente qui fera office de grand angle et de petit téléobjectif: plus léger, compact, souvent plus économique. Le point faible: ces optiques ont souvent une moins bonne qualité de lentilles et souvent peu lumineuses, d’un point de vue créatif surtout c’est souvent moins intéressant.

Deuxième solution, opter pour des optiques pour chaque situation.

En gros pour les paysages et les photos « de vacances » c’est souvent le grand angle qui est utilisé. La photo couvre une large zone. Pour ça c’est un truc genre 24mm (on trouve souvent des petits optiques style « pancake » très courtes et légères), ou bien un 18-55mm basique fera très bien l’affaire.

Canon EF-S Objectif – 24 mm – F/2.8 – Canon EF-S

Puis, pour les photos type portrait, on préfère si possible une optique avec une ouverture interessante, pour jouer avec la profondeur de champ et les flous. Regarder des ouvertures type F/2.8, F/1.8… plus c’est petit plus c’est cool.

Un objectif incontournable pour le rapport qualité/prix c’est le 50mm F/1.8 . On le trouve aux alentours de 100e, c’est très très peu pour un objectif !

Canon EF 50mm f/1.8 STM

 

Ensuite, – pour les photos depuis la plage, il vous faut un téléobjectif. Alors à partir de 250mm/300mm ça peut le faire, ça dépend si les vagues sont loin ou pas. Pour situer, les photographes de surf professionnels ont souvent des 600mm, ensuite la bataille de « qui a le plus gros » n’a pas vraiment de limites.

C’est simple, c’est à qui aura le plus gros !

Sigma 200-500mm f/2.8 APO EX DG Ultra-Telephoto Zoom Lens feat The Green Monster

Nikkor 1200-1700mm f/5.6-8.0. Gros zoom

 

Concrètement quelques pistes :

Je viens de regarder et il existe chez Sigma un 18-300mm F3.5-6.3 DC Macro OS HSM (neuf chez Amazon en monture Canon Nikon Pentax ou Sony à 430€). Alors certes c’est pas un truc de puristes* mais en trip je suis sûre que ça devrait être une bonne optique polyvalente car elle offre un grand angle et aussi une très longue focale. Chez Nikon il y a du AFS-DX VR 55-200mm stabilisé f/4-5.6 (160€) que vous pouvez coupler à votre 18-55mm f/3.5-5.6 (une optique « de base » qui vient souvent en kit). Puis vous pouvez ajouter à ça un téléobjectif avec une focale encore plus longue, type 300mm ou 400mm, comme ce zoom Canon 100-400mm f/4.5-5.6 L IS USM (environ 900€).

Pour les téléobjectifs, le choisir stabilisé peut faire une bonne différence car à main levée à une focale de 300mm risque de bouger beaucoup!

Dans tous les cas, avant d’acheter une optique, jetez un coup d’oeil sur des tests, il en existe à la pelle sur le web, et vous pourrez vite identifier les points faibles et les points forts de produit !

Sigma Objectif 18-300 mm F3.5-6.3 DC Macro OS HSM C014

*C’est quoi un truc de puriste? Souvent des optiques souvent à focale fixe et très lumineuses genre 50mm f/1.4 ou f/1.2, des 85mm f/1.2 L II (puriste riche) ou des téléobjectifs 400mm EF f/2.8 IS II USM (puristes encore PLUS riches – je vous laisse regarder le prix). En gros ces focales fixes sont de bonne fabrique, ça se joue, encore une fois, dans la qualité des lentilles (le verre à l’intérieur), la stabilisation, la faible déformation, l’ouverture bien sûr, etc.

Les optiques c’est cher mais ça se garde longtemps, et ça perd très peu de valeur comparé à un boitier. Par contre ça peut donner beaucoup de liberté creative et faire une grande grande différence au final.

Pour info, mon kit à moi pour partir en trip c’est un Canon 24-70mm f2.8 L, un 50mm f1.4 et un téléobjectif 100-400mm f4.5-5.6 stabilisé. J’ai d’autres objectifs, surtout pour la video – et je pourrais avoir mieux, surtout sur le téléobjectif – mais niveau encombrement c’est idéal car j’emporte souvent tout dans le même sac avec trépied et ordinateur 15′, et c’est bien assez quand je pars avec le caisson aqua + le drone.

LE TRÉPIED

Bon, je vais être honnête, pour la photo je n’utilise presque jamais de trépied. C’est peut être une erreur mais je préfère être mobile et relativement discrète, d’autant plus qu’on utilise une telle vitesse pour prendre les photos de surf en pleine journée (souvent 1/000 de seconde minimum) que les micro-mouvements de la main affectent peu la photo. Si vos optiques sont stabilisées encore moins de problème. Par contre, prenez-le si vous voulez faire des pauses-longues; il sera également utile si la lumière manque et que vous devez ralentir la vitesse d’obturation, ou si vous voulez faire des photos ou montages créatifs.

Photo en « pause longue » – Credit: Fran Miller

 

Pour la video par contre, le trépied sera vraiment indispensable. A une telle focale, l’image bouge tellement que ça sera une punition de le regarder à l’écran.

Alors en parlant de trépied, toujours pour une question pratique, le plus léger sera le mieux. Honnêtement, autant en vidéo il y a des différences à prendre en compte notamment au niveau de la rotule (la tête de trépied) mais pour la photographie je trouve qu’ils se valent relativement tous, autant ne pas dépenser trop d’argent la dedans et partir avec un truc léger et pratique. Mon conseil: allez-voir sur Amazon et faites un choix selon votre budget en regardant les commentaires des acheteurs, c’est souvent de bonnes remarques !

Pensez aussi au monopode, ça peut être une bonne alternative !

 

CARTES MEMOIRES ET BATTERIES

Les batteries se déchargent vite, et selon le voyage vous n’aurez pas forcement la possibilité de tout recharger fréquemment! Pour quelques dizaines d’euros, cela peut vous sauver d’en avoir 3-4 voire plus selon les besoins ! On trouve beaucoup de batteries sur Amazon pour tous modèles, originales ou génériques (qui parfois pour 1/3 du prix font tout a fait l’affaire!) Pareil, jetez un coup d’oeil sur Amazon, il y a beaucoup de choix, et regardez les commentaires si il y a 90% de gens mécontents passez votre chemin.

Niveau cartes mémoires, ces petits bouts de plastique sont très très importants aussi, ne les négligez pas ! Les cartes se remplissent très vite et si vous n’en avez pas assez, vous serez coincés. Pas le moment d’économiser la dessus, les cartes SD ne sont pas chères du tout, (entre 15 et 25 euros) – les cartes Flash le sont un peu plus (ce sont cartes un peu plus grosses, utilisées pour certains Reflex). Pour choisir sa carte flash, pour moi 3 paramètres :

– la taille: conseil personnel (il n’y a pas que moi qui fait ça) prendre plusieurs cartes de 16Go ou 32Go plutôt que des grosses cartes de 64Go ou 128Go. Pourquoi ? Car si une carte vous fait défaut (perdue, illisible, volée, mangée, aspirée par un vortex etc..) au moins vous perdez 8Go de photos et pas 128Go. Les cartes c’est fragile, et c’est comme un disque dur, ça peut rendre l’âme à tout moment, sans crier gare ! Expérience personnelle je vous le confirme. Et puis comme ça vous déchargerez souvent la carte (il vaut mieux prendre cette habitude).

la classe/la vitesse: la vitesse d’écriture maximale sur la carte est importante car les appareils photo récents ont besoin d’écrire beaucoup d’information sur les cartes et de façon très rapide. Surtout si vous shootez en Raw, en mode rafale, et SURTOUT pour la video. C’est écrit en tout petit mais c’est super important.

 

 

– la marque : les cartes c’est déjà fragile de base, pour quelques euros de différence il vaut mieux opter pour des marques dont la fiabilité est « reconnue » – orientez-vous vers du SanDisk, Lexar, Kingston ou Transcend

 

ORDINATEUR & DISQUE DUR

En rapport avec les cartes SD, tout dépend de ce que comment vous voulez shooter mais je vous conseille peut-être de penser à apporter ordinateur et disque dur pour décharger le contenu souvent ! Personnellement ma routine est de tout transférer chaque soir puis de regarder/trier les photos – éventuellement éditer et récupérer les meilleures de la journée pour les envoyer. Je ne supporte pas de devoir m’occuper de photos qui ont plus de 2-3 jours, j’ai l’impression que je ne suis plus dedans !

Et puis si vous partez sur un trip de 10 jours, trier l’intégralité des photos d’un voyage au retour peut vous prendre très longtemps et être même très désagréable ! Mais chacun son habitude !

 

SAC PHOTO

Partant du principe que vous allez vous trimballer tout ce matériel presque tout le temps, rien de tel qu’un sac à dos spécifique pour la photo. D’une, votre matériel sera protégé dans des compartiments, bien organisé et facile d’accès. Surtout, protégé : souvent vous pouvez organiser l’intérieur des housses comme vous voulez, pile poil* pour la taille de vos objectifs. D’autre part, le poids sera souvent mieux réparti sur votre dos qu’un sac normal.

*désolé pour cette expression

Dakine Mission Photo

Par contre, c’est très personnel mais je ne prendrai jamais de marque connue comme Lowepro ; car trop reconnaissable (pour d’éventuels voleurs). Et puis ça me rappelle les photographes que je croise chez Images Photo qui parlent « matos » et « pixels » pendant des heures. Mon conseil, les sacs Dakine Mission Photo – sobres, moins chers, hyper pratiques, et surtout prévus pour le snow ou les conditions de montagne : donc tiennent bien sur le dos, sont imperméabilisés, blindés de petites poches et on peut y glisser l’ordinateur. Le tout bien compact et pas « m’as-tu-vu ».

Il y a plein d’autres marques sympa qui font des sacs photo, urbain ou outdoor: Burton, Langly Co, ONA BagsMindshift, F-stop Gear, et puis les incontournables Lowepro, Manfrotto et compagnie..

 

CAISSON AQUA / GOPRO

AquaTech Waterhousing

Le must pour la photo de surf c’est quand même d’être dans l’eau. Surtout si les vagues sont petites, les photos prises du bord seront sûrement moisies, alors que le fait d’être dans l’eau donne de la taille à toute vague. Vous avez plusieurs options :

–>  Amener votre reflex dans l’eau : le choix du roi – par contre prévoyez un petit lingot pour le caisson adéquat, car les prix oscillent aux alentours des 1 000$ et il faudra que vous trouviez le modèle exact (ils sont fabriqués / moulés sur mesure pour que chaque bouton soit accessible). Les marques les plus fiables : Aquatech, LiquidEye, SPL Waterhousings …. C’est un peu cher – mais n’oubliez pas que pour certains il s’agit de leur outil de travail, c’est donc une solution quasi-professionnelle.

Il existe aussi des caissons de marques alternatives, disons des caissons « Chinois », que vous pourrez trouver sur Ebay, et aussi des petites housses étanches qui peuvent faire l’affaire, par contre je n’en ai jamais testé, alors à vos risques et périls selon le coût de votre matériel !

Si jamais vous en avez déjà testé, n’hésitez pas à m’envoyer vos impressions !

–> Autre solution, acheter un appareil directement étanche. Bon vous n’aurez pas la qualité et le rendu reflex mais niveau qualité/ prix ça peut être sympa ! Pareil, pas testé mais je prévois de le faire !

– Encore une autre solution, acheter un petit caisson pour l’iPhone, les prix oscillent mais pareil je vous conseille de ne pas vous orienter vers le plus cheap (ça serait dommage de mouiller votre bel iPhone), mais d’aller sur un site comme Amazon et de regarder les commentaires des gens et surtout les notes !

Petite astuce : surtout testez-le avant de l’emmener au large (et ça vaut pour tout types de caissons). Remplissez le de papier essuie-tout, (ou PQ n’ayons pas peur des mots) et laissez-le au fond d’un saladier un certains temps (certains disent une nuit). Puis essuyez le, ouvrez le et le papier devrait être bien sec. J’en ai testé un et j’ai vu de petites bulles d’air sortir du caisson, l’eau rentrait par la petite grille du son, du coup j’ai rajouté une bande de scotch pour bloquer ça.

La marque de caissons étanches Aquatech a récemment sorti le AxisGo sur lequel on peut fixer un dôme, et les résultats ont l’air intéressants ! 

AxisGo 7 – Aquatech waterhousing for Iphone

 

–>  La Gopro : bon, vous la connaissez sûrement tous, c’est un outil qui a beaucoup d’avantages dont celui d’être petit et très peu encombrant surtout comparé a un caisson de reflex. Personnellement je ne l’utilise pas car à cause du rendu et de la petite déformation qu’on retrouve souvent mais ça peu être une très bonne solution de photos/videos aqua !

Il existe des domes et setups comme celui ci-dessous pour faciliter les prises de vue.

Par contre si c’est pour vous visser la gopro sur la tête sur des vagues de 2cm.. comme les goproGary qui filment l’intégralité de leur session.. à éviter! Par contre si vous prenez de gros barrels, avalez votre mouth mount et envoyez nous les photos.

 

LE DRONE

Drone is the new GoPro !!

Les drones font un carton auprès du grand public. S’il vous reste de l’argent après tout ça, vous serez surement tentés par les prises de vues aériennes! Sachez-le, le drone est un peu considéré comme un truc de kook et vous risquez de vous faire remarquer (détester) s’il y a des gens autour de vous car c’est vraiment agaçant. 

Pour voler, je vous recommande de vous mettre à l’écart sur un spot ou il n’y a que vous et vos amis, d’autant plus qu’il est interdit de diffuser des prises de vues sans l’accord des personnes qui apparaissent dessus. La réglementation est d’ailleurs à  connaître sous peine d’ennuis avec la DGAC: Réglementation pour les pilotes de drone de loisir et FPV

Pour info il est interdit de survoler les plages 🙁

« Sauf autorisation ou accords particuliers, les aéromodèles ne doivent pas évoluer : Au-dessus de l’espace public en agglomération (..) et l’espace public en agglomération est constitué des voies publiques ainsi que des lieux ouverts au public, c’est-à-dire dont l’accès est libre (plages, jardins publics, promenades publiques…) ou dont l’accès est possible, même sous condition, dans la mesure où toute personne qui le souhaite peut remplir cette condition (paiement d’un ticket d’entrée par exemple).

Je ne peux que vous recommander d’aller verifier la legislation en vigueur dans les pays ou vous vous rendez ! Au Maroc, par exemple, il est nécessaire d’avoir une autorisation rien que pour faire entrer son drone sur le territoire.

 

CONCLUSION

J’espère que cet article vous aura donné quelques pistes sur comment ou comment ne pas vous équiper pour partir. Encore une fois, je vous recommande de faire léger et compact.

Pour les photos de la plage, partir avec un petit boitier qui dispose d’un bon mode rafale et un téléobjectif. Et pour les photos dans l’eau, opter pour ce qui colle avec votre budget et votre niveau !

Je ferai des articles plus détaillés sur le materiel photo, un petit guide pour les photos en aqua, les drones etc.